LES CREATEURS

pour la société : le Choeur-Mixte de Bulle

Thierry Dagon prend ses premières leçons de chant à 21 ans chez Olivier Dufour, professeur qui l'encourage tout de suite à persévérer dans le registre de haute-contre. Technique vocale chez Marie-Françoise Schuwey et interprétation chez René Jacobs, aboutissent à un diplôme d'enseignement du chant, après avoir obtenu un diplôme de hautbois.

Virtuosité de chant dans la classe de Tiny Westendorp et stages sous la direction de Hugues Cuénod, Cathy Berberian, Dominique Vellard et Solange Chiaparin (chant), Béatrice Cramoix, Sigiswald Kuijken et Jean-Claude Malgoire (opéra baroque), Rainer Boesch (improvisation), l'abbaye de Solesmes (sémiologie et paléographie grégorienne) et Jean-Marie Auberson (direction d'orchestre).

Il poursuit ensuite son travail de technique vocale en devenant l'élève privé de Nicola Gedda.

Engagé avant comme soliste pour le répertoire baroque, Thierry Dagon a eu l'occasion de chanter avec les meilleurs orchestres spécialisés dans cette musique, aux côtés des plus grands solistes actuels. Il aime toutefois élargir son horizon à tous les styles, et le fait d'avoir suscité moult créations ne l'empêche pas de parfois conter fleurette avec le jazz ou la musique populaire.

Concerts réguliers en Suisse, en France, en Hongrie et en Allemagne et quelques tournées extra européennes. A côté de ses concerts sur le mode du récital, de l'oratorio, et de l'opéra, des enregistrements radiophoniques, discographiques et télévisuels, Thierry Dagon dirige l'ensemble vocal Carmina à Fribourg, le choeur paroissial de La Joux, ainsi que le Choeur Mixte de Bulle.

Pour la scène, il est associé aux danseurs Da Motus depuis 1992. Après avoir été plusieurs années soliste de l'ensemble Musicatreize de Marseille (musique contemporaine), Dagon travaille régulièrement avec le Parlement de Musique de Strasbourg (musique baroque). Avec cet ensemble, il a obtenu plusieurs récompenses discographiques. Il forme également un duo remarqué avec le luthiste Yasunori Imamura. Thierry Dagon passe cependant la majeure partie de son temps à la composition.