80e anniversaire de l’Association gruérienne pour le costume et les coutumes (AGCC)

Flyer_Luce

Avec le Grand Chœur de l’AGCC, les Tréteaux de Chalamala, Les Coraules et le Corps de musique de la Ville de Bulle

250 exécutants

 

Direction Michel Corpataux, Blaise Héritier

En Création à ESPACE GRUYERE, Bulle

Jeudi 17, vendredi 18 et samedi 19 septembre 2009, à 20 h 30

Dimanche 20 septembre, à 15 h.

 

Prix des places :

Jeudi 17:
Parterre Fr. 25.- et gradins Fr. 20.-

18, 19 et 20 septembre:
Parterre Fr. 45.- et gradins Fr. 25.-

 

Réservation:                     
Office du tourisme, Bulle -  Tél. 026 913 15 46
ou
par internet : www.labilletterie.ch

 

EXPOSITION:                   
L’AGCC en 80 ans d’échanges culturels
100 ans des Dentelles de Gruyère

Espace Gruyère : 18, 19 sept., de 14 à 18 h.

 

Les Restaurants de Gruyère Traiteur se feront un plaisir de vous accueillir et de vous servir des boissons et des repas tout au long de la manifestation



L’intrigue du spectacle Luce de Gruyère

La Gruyère présente cette particularité d’avoir, dans son creuset de légendes, des personnages qui ont réellement existé. Voyez Chalamala, le bouffon ! Son testament témoigne que, loin d’être un gueux, il mena belle vie.
Et Luce la bergère, promise à devenir comtesse ? Elle fut la plus belle femme du pays. Et si les historiens ne s’accordent pas à savoir de quel comte elle fut l’amante, on conclura qu’il y eut plusieurs belles Luce…
Fait avéré : il était courant que les comtes offrent, à ces belles, un chalet ou un pâturage, selon la qualité de leurs faveurs…  

Nous voici en l’an 1350. Chalamala divertit le comte Pierre IV de ses facéties. Comme tous les vrais poètes, il est devin. Sa prédiction est demeurée dans les mémoires : « Un jour, l’ours de Berne mangera la grue dans le chaudron de Fribourg ! » Autrement dit : les puissantes villes de Berne et Fribourg, principales créancières de la maison de Gruyères, se partageront ses terres.

Chalamala imagine que, vers 1520, le comte Jean II sera dans la dèche. Son fils Michel, qui a fait ses armes à la cour de François Ier, est pressenti pour reprendre les rênes du comté. Michel aime Luce, une simple bergère. Il lui promet le titre de comtesse. Mais son père Jean II s’oppose à cette union. Michel finit par céder : il épouse Blanche de Bresse, dont les rondeurs sont plus territoriales que physiques… De dépit, Luce incendie sa propre bergerie.

Michel, devenu comte, tente de colmater les brèches du château chancelant. Avec la complicité d’un faux monnayeur, il frappe des pièces à l’emblème de la grue. « Monnaie de singe », répliquent les créanciers. C’est le hallali. En 1555, le comté est dissous.

Dans un dernier revoir, Luce annonce à Michel qu’elle a un fils, né de leurs amours. A ce fils vaillant, Luce a remis le pâturage qu’elle avait reçu pour prix de son silence. Grâce au labeur du fils et de ses compagnons, cet alpage est devenu l’un des plus beaux de la région. Le comté est mort, mais la Gruyère revit !



Les auteurs

Auteur de la légende théâtrale et musicale (1923) :
Lucien Margot,  (1893-1963), de Ste-Croix (Vaud). A dirigé de nombreux chœurs vaudois, auteur du recueil de chansons enfantine « Fleurettes ». A notamment collaboré avec François Olivier au spectacle « Feu sacré » pour le 400e anniversaire de la Réforme en pays de Vaud.

Nouveau texte :
Pierre Gremaud (Palou), journaliste et écrivain, Bulle

Orchestration pour le Corps de musique de la Ville de Bulle :
Georges Chorafas, d’origine grecque, établi à Montreux depuis 1965. Pianiste. Arrangeur orchestrateur, directeur musical d’émissions radio et TV telles que « Fête comme chez vous », « La Grande Chance » ou « Mosaïque ». Pendant 25 ans, membre actif de l’organisation du Festival de Jazz de Montreux. A réalisé l’orchestration de la musique de la Fête du blé et du pain 2008, à Echallens

Mise en scène :
Benoît Roche, né à Cluny en 1957, domicilié à Poitiers, France.  Il a mis en scène plus de 70 spectacles de 1984 à 2008, en France, au Québec et en Suisse. Le dernier en date : la Fête du blé et du pain, à Echallens (32 000 spectateurs payants)

Régie et effets spéciaux :
Maxime Beltran, né en 1985, de Poitiers, France. Assistant de Benoît Roche, spécialiste des effets spéciaux, a participé à de nombreuses reconstitutions médiévales dont Nouaillé-Maupertuis et Machecoul.

Assistant metteur en scène :
Théo Savary, metteur en scène des Tréteaux de Chalamala, Bulle

Préparation du Corps de musique de la Ville de Bulle :
Blaise Héritier, directeur du Corps de musique de la Ville de Bulle

Préparation du Grand chœur de l’AGCC et direction musicale :
Michel Corpataux, directeur de chœurs, avec les directeurs des chœurs

Solistes :
Sylvie Beaud, soprano, Luce
Laurent Beaud, baryton, le comte Jean II
Vincent Brodard, ténor, le comte Michel
Duo d’armaillis :  ténor Nicolas Jaquet   /   baryton Nicolas Pasquier
Julien Pochon : Chalamala




Les photos des préparatifs




Le film de promotion

Cliquez sur ce lien (fichier de ~18Mb)
Pour lire ce film vous pouvez installer le lecteur VLC ICI